FRANCIS MASSE : DROIT DE REPONSE

fichier pdf DROIT DE REPONSE

 DROIT DE RÉPONSE ET INFORMATION

par Francis Massé

 Chers Pompignacais,

Les événements qui se sont déroulés en cette fin de campagne m’attristent beaucoup.

Dans la nuit de vendredi 28 au samedi 29 mars, un tract vous a été distribué. N’ayant pas pu répondre avant le scrutin je tiens à rétablir quelques vérités, car je n’ai rien à cacher.

Dans ce papier j’ai été victime d’attaques dans ma vie personnelle, familiale et professionnelle. Ces attaques m’ont touché et fait beaucoup de mal.

Durant toute cette campagne que je souhaitais digne pour Pompignac, je n’ai jamais voulu parler de moi car j’estimais que ce n’était pas le sujet pour l’avenir de notre commune.

J’aurais aimé que cette campagne respecte la personne que je suis et que l’on me critique sur les projets que j’ai souhaité mener pour la commune. Les attaques dont j’ai été victime ont porté uniquement sur ma personne et ma famille.

Je tiens à réagir contre le slogan : «Massé le propriétaire terrien ». Je suis agriculteur au même titre que mes parents l’ont été avant moi. Mon exploitation est ouverte, les gens s’y promènent à leur grès; ce foncier dont je suis propriétaire, je l’exploite, c’est mon outil de travail; il me permet de vivre ! Les surfaces qui vous ont étés communiquées sont fausses. Avec mon fils nous exploitons 58 hectares de vigne répartis sur différentes communes et non 70 comme j’ai pu le lire. La viticulture est notre métier, notre souhait aujourd’hui avec le retour de Nicolas est de développer l’exploitation et de pouvoir continuer à en vivre.

Dans le document anonyme, apparait un extrait d’un de mes courriers adressés à la commune de Pompignac dans lequel je demande le classement en zone artisanale d’une parcelle de prairie que ma famille possède chemin de Gachet. Sorti du contexte cet extrait ne permet pas de juger objectivement ce que l’on me reproche.

Le 4 aout 2009, M. le Maire et son premier adjoint m’ont donné rendez vous en mairie pour m’informer de leur projet de classer en zone artisanale la parcelle de vigne située à Queyssard en bordure de la déchetterie de Pompignac. J’ai refusé de toucher aux vignes de Queyssard que j’exploite et leur ai proposé le terrain de Gachet en alternative ; d’autant plus que dans cette révision du PLU la Mairie prévoit la création d’une zone artisanale sur ce secteur. Le maire est passé en force, il a transformé la destination de cette parcelle de Queyssard. J’ai donc avertit l’Organisme de Défense et de Gestion des AOC Bordeaux et Bordeaux Supérieur (Planète Bordeaux), pour qu’ils puissent faire le nécessaire pour protéger cet espace viticole. Aujourd’hui on m’accuse de vouloir « artificialiser » les parcelles de Queyssard : c’est faux ! Je me suis au contraire battu pour les protéger.

On vous a communiqué un extrait du dossier, je joints à ce courrier la suite des échanges pour que vous puissiez être informés de tous les éléments.

Concernant les attaques sur ma fonction de Président de la SAFER Aquitaine Atlantique, je vous transmets ma réponse à l’article de SUD OUEST dont vous avez tant entendu parler.

Élu de l’opposition, je m’attacherai avec mes collègues à être vigilant pour l’avenir de notre commune.

Respectueusement

Francis Massé

______________________

NDLR : A suivre, des documents joints à ce courrier.

Where to locate Cut-rate Ra... |
Editorial Cartoons Water Po... |
Fifacoinskwv |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ON-LINE News channel
| ON-LINE News channel
| Ways to raise your web prod...