1/ MANDATURE 2014 - 2020, GOUVERNANCE ET PROBITE, L'OPPOSITION

De la ségrégation au clivage…

En les gratifiant de 46% des voix, les Pompignacais ont délégué aux 5 élus de l’opposition la mission de les représenter.

46% de la population doit, tout à fait légalement, pouvoir se faire représenter dans les différentes instances municipales dans lesquelles les conseillers municipaux ont une action. A peine deux mois après l’installation de la nouvelle équipe, qu’en est-il ? Nous passerons rapidement sur le premier bulletin d’informations municipales « Le mensuel » qui semble exprimer en première page, d’après la photo officielle de la nouvelle équipe municipale que les 5 élus de l’opposition en sont exclus. Pousserons-nous l’extravagant espoir de voir une tribune libre attribuée à l’opposition dans cette communication municipale?

Le maire a donné le ton. Conformément à sa précédente mandature, il met en place des mesures plus gravement discriminatoires qui empêchent  l’opposition de travailler à des contre propositions.

Définitions:

Dans le domaine social, la discrimination est la distinction, l’isolement de personnes ou d’un groupe de personnes par rapport à un ensemble plus large. Elle consiste à restreindre les droits de certains en leur appliquant un traitement spécifique défavorable sans relation objective avec ce qui permet de déterminer l’ensemble plus large.

Qu’elle soit volontaire ou inconsciente, la discrimination porte atteinte, à l’égalité des droits, à l’égalité des chances, mais aussi à l’égalité des devoirs de chacun.

La ségrégation est l’action de séparer des éléments d’un tout, d’un ensemble, de les mettre à part. Appliquée à un groupe, la ségrégation consiste à lui faire subir des discriminations fondées sur des critères comme l’origine ethnique, l’âge, le sexe, les mœurs, les idées philosophiques ou religieuses, les convictions.

Nous faisons ci-dessous une liste non exhaustive des différentes mesures ségrégatives dont font déjà l’objet aujourd’hui, les élus de l’opposition.

1. Droit de réunion:

Conformément à l’article L. 2121-27 du CGCT,

Les élus de l’opposition peuvent disposer sans frais d’un local commun.

Les conseillers bénéficient bien d’une salle dans l’ancienne école maternelle, mais elle est exclusivement réservée à ceux de la majorité. En effet, dans cet espace de travail,  les boites à lettres de chacun d’entre eux y est accessible. Les boites aux lettres des conseillers de l’opposition se trouvent, quant à elles, vaguement flanquées sous un escalier derrière les bureaux des secrétaires de la mairie.

2. Droit d’information:

Conformément aux articles L. 2121-11, L. 2121-12, L. 2121-13, L. 2121-13-1, L. 2121-19, L. 2121-27-1, D. 2121-12 du CGCT,

Quelle que soit l’importance démographique de la commune, tout conseiller municipal, dans le cadre de sa fonction, doit être informé des affaires de la commune faisant l’objet d’une délibération. La commune assure la diffusion de l’information auprès de ses membres élus par les moyens qu’elle juge les plus adéquats. De plus, afin de permettre l’échange d’informations sur les affaires relevant de sa compétence, la commune peut, dans les conditions définies par le conseil municipal, mettre à la disposition de ses membres élus, à titre individuel, les moyens de télécommunications et informations nécessaires.

Les cinq élus de l’opposition, reçoivent, conformément au délai réglementaire ( 3 jours francs avant la séance) une convocation aux conseils municipaux accompagnée de l’ordre du jour et de la présentation des délibérations. Comment siéger dans de bonnes conditions lorsque:

- ils ne bénéficient que de 3 jours pour travailler sur des dizaines de délibérations sans aucun documents support ? Vous avez dit démocratie ?

- ils sont exclus du conseil privé préparatoire au conseil municipal ? Vous avez dit démocratie ?

- ils ne participent pas aux commissions où la représentation proportionnelle est imposée? Le maire n’a toujours pas mis en place officiellement ce dispositif démocratique et préfère réunir des groupes de travail composés selon son bon vouloir ? Vous avez dit démocratie ?

- ils n’ont pas d’accès facilité aux documents administratifs leur permettant de fonder leur appréciation? Vous avez dit démocratie ?

- ils ne sont pas invités à donner leur appréciation sur des projets qui pourtant engagent la commune de manière durable (les rythmes scolaires n’a pas fait l’objet d’une commission municipale alors que le sujet l’imposait pourtant) ? Vous avez dit démocratie ?

Pour le maire, les 46% de Pompignacais qui ont voté pour l’opposition peuvent aller se rhabiller !!

Cela commence mal et nous craignons que ne se développe dans cette municipalité un espace hostile dans lequel nos 5 élus issus de la liste « La Force du Renouveau » vont avoir quelques difficultés à exercer leurs droits d’élus. Ainsi, le maire par sa posture discriminante poursuit l’objectif que s’installe en conseil municipal une division profonde et durable nuisant à l’expression démocratique du débat. Le maire a déjà expérimenté des techniques d’ostracisme dans son précédent mandat, n’hésitant pas pour cela à avoir recours à des attitudes  totalement caricaturales. Rappelons-nous:

- Exclusion d’élus, en pleine séance de conseil municipal, (quitte à faire appel aux gendarmes!), car il lui était insupportable d’entendre des critiques ou remarques sur sa gestion. Cette exclusion a privé de fait les élus exclus d’exercer leur droit de vote sur les délibérations en cours.  Le maire a été condamné pour cela !

- Refus de prêter une salle municipale à une association, l’empêchant ainsi de tenir des réunions. Là encore, le prétexte était fallacieux!  En effet, cette association travaillait à dénoncer l’opacité de la gestion municipale et cherchait à en informer la population. Le maire considérant alors que cette association lui était hostile, qu’elle contrevenait au « rayonnement » de ses propres opinions, de ses propres comportements basés sur son système d’intérêt personnel, l’a empêché de fonctionner. 

- Manque de visibilité dans l’attribution des subventions aux associations. Comment sont-elles calculées ? Comment sont-elles attribuées? Au coup par coup au détour d’un conseil municipal? En une fois, en plusieurs fois? Pourquoi avoir changé la règle qui consistait à répartir de manière transparente et en une fois les subventions à toutes les associations? Clientélisme ? Plus de sous ? Autant de questions auxquelles il est difficile de répondre.

Dès que cela sera nécessaire,  au nom du respect des règles démocratiques, au nom de l’expression du pluralisme, nous continuerons à dénoncer ces pratiques discriminatoires et ségrégatives que le Maire, Denis Lopez, s’applique à installer et qui constituent les fondements idéologiques de sa gouvernance.

 

Mots-clefs :, , , , ,

12 Réponses à “De la ségrégation au clivage…”

  1. Le 26 mai 2014 à 20 h 24 min POMPIGNAC a répondu avec... #

    Ca y est ça recommence. Quelle plaie que ces outrages permanents à la personne du maire. Ca a duré 6 ans dans cette commune et ça recommence. Halte ! On n’en peut plus de votre comportement d’obsédées de la calomnie. Traiter le maire de ségrégationniste, de personne mettant en place des mesures gravement discriminatoires… C’est du délire ! Où ont-elles trouvé cela les deux rédactrices de ce blog débile ! Quelle haine !
    Et ca retourne à des questions de bureau : elles connaissent donc bien la mairie pour affirmer que les élus de la majorité ont un bureau et que ceux de l’opposition doivent venir chercher leur courrier sous un escalier ! Qui le leur a dit. D’où elles sortent-elles ça. Ils faut qu’elles publient leurs sources ! Au lieu de cela toutes les médisances sont bonnes ! Et ça se réclame de la démocratie !

  2. Le 26 mai 2014 à 21 h 11 min Conseiller6 a répondu avec... #

    @ Monsieur POMPIGNAC

    Oui, rassurez-nous vite, si ce ne sont que des rumeurs …
    JAMAIS un maire ne ferait une chose pareille, n’est-ce pas ?!

    Si vous avez les PREUVES DU CONTRAIRE, nous nous ferons le plaisir de rectifier ;)

  3. Le 26 mai 2014 à 21 h 15 min raslebol a répondu avec... #

    bureau des conseillers municipaux de la majorité dans l’ancienne classe de maternelle :) on y voit les conseillers entrer et sortir pour des rdv, ou pour des réunions ….et le maire y travailler certains samedi après midi, comme samedi dernier, la voiture du maire bien cachée derrière l’algéco dans la cour de l’ecole….ALORS ARRETEZ DE NOUS MENTIR….! on a des yeux pour voir et des oreilles pour entendre; mais encore une fois ce que vous écrivez pompignac n’est que mensonge, arrêtez de jouer les victimes, pauvre petit canard ! coin coin !

    • Le 27 mai 2014 à 11 h 40 min POMPIGNAC a répondu avec... #

      Qui c’est ce ou cette débile qui parle ainsi. Il y a encore des gens qui reprochent au maire et aux élus de travailler dans un bureau à la mairie ? On a vu ça dans la campagne. Le fait de travailler à la mairie serait répréhensible et serait à cacher ? C’est encore du plein délire ! Sans doute ce (cette) « raslebol » préfère les élus qui ne travaillent pas, ceux des mandatures 1995-2008, qui n’en ont pas fait une rame et qui pourtant touchaient des indemnités et dépensaient les impôts des Pompignacais. Ca c’est bien n’est-ce pas ? Ceux qui travaillent sont des mauvais et des filous. Ils se cachent pour travailler, parce que c’est pas bien de travailler.

      • Le 27 mai 2014 à 12 h 15 min Conseiller 5 a répondu avec... #

        Allons, M. POMPIGNAC, il faut raison garder…. Vous perdez votre sang froid en vous laissant aller à des insultes contre productives.

        Ne transformez pas nos propos pour nourrir votre incessante victimisation.

        Nous ne reprochons pas aux élus de travailler, bien au contraire. Ils ont été élus pour ça.
        Nous reprochons au maire de ne pas mettre à disposition de TOUS les élus les mêmes conditions d’exercice de leur fonction.

        Répondez sur le fond, s’il vous plait.
        Pourquoi avoir dissocié les boites aux lettres des élus de l’opposition et de la majorité? Pourquoi avoir mis à disposition des locaux à certains et pas à d’autres? Que craignez-vous ? Que les uns se rapprochent des autres ?

        • Le 27 mai 2014 à 12 h 25 min POMPIGNAC a répondu avec... #

          Monsieur le conseiller (ou l’ex conseiller) : ça ce sont des questions à poser au maire, pas à un administré qui est attentif à la situation de sa commune et qui est outré des critiques injustifiées que certains ont à la bouche sans cesse. Sans doute êtes vous de ceux qui ont porté ces critiques sans avoir rien fait vous-même. C’est facile de dire du mal. C’est plus difficile de travailler.

        • Le 29 mai 2014 à 18 h 43 min POMPIGNAC a répondu avec... #

          D’où sortez-vous que les élus ont des boîtes aux lettres et que les boîtes de la majorité sont dissociées de celles de l’opposition ? Vous êtes allé voir ? Vous avez demandé une visite guidée ? Je ne savais pas que c’était possible à la mairie de Pompignac. Je vais y aller aussi, si c’est le cas.

      • Le 27 mai 2014 à 15 h 40 min raslebol a répondu avec... #

        @pompignac….on ne reproche pas aux gens de travailler, je reproche juste au maire de ne pas offrir les mêmes conditions de travail aux conseillers de la majorité et de l’opposition ! votre réponse est à côté de la plaque pour vous faire un peu plus victime ! je ne vais certainement pas plaindre le maire qui travaille le samedi après midi et qui s’est fait voté le plus haut dédommagement financier possible, en plus si le maire utilisait VRAIMENT toutes les bonnes volontés quel que soit leurs bords les choses avanceraient peut être plus vite : comme par exemple pour les rythmes scolaires où c’est le néant depuis plus d’un an….ah non c’est vrai l’équipe municipale en place est toujours en concertation ….à qq jours de l’échéance ….ca fait peur pour les petits pompignacais !

        • Le 29 mai 2014 à 18 h 21 min POMPIGNAC a répondu avec... #

          Quand on parle de quelque chose, il faut savoir ce qu’on dit. Que connaissez-vous à la réforme des rythmes scolaires ? Etes-vous professeur, représentant des parents d’élèves, simple parent d’élève parlant pour soi seulement ? Je voudrais bien savoir pourquoi vous dites que « rien n’est bouclé » ou que « c’est le néant ». Il faut être aux affaires pour dire des choses pareilles. Alors dévoilez-nous vos batteries. Qu’est-ce qui n’est pas fait, qu’est-ce qui manque ? Pourquoi dites-vous que l’on est à quelques jours de l’échéance ? Quelle échéance ? La rentrée, c’est en septembre. Pourquoi dites-vous que cela fait peur pour les petits Pompignacais ? De quoi pourrait-on avoir peur ? Toujours ce sens de la dramatisation calomnieuse face à un processus normal qui suit son cours, car je n’ai pas entendu dire qu’il y avait un problème. Il n’y a que vous qui prétendez cela. Pourquoi dites-vous que les élus de l’opposition n’ont pas les mêmes conditions de travail que ceux de la majorité. Ils vous l’ont dit ? Que vous ont-ils dit ? On voit bien dans vos propos qu’il n’y a que du vent, inspiré par la rancoeur toujours la même, celle de ceux qui ont perdu les élections. Il faut dépasser cela et se mettre à travailler, à avoir des idées. Tiens, si vous en donniez ne serait-ce qu’une seule, toute petite, sur la question des rythmes scolaires, pourquoi pas ?

    • Le 29 mai 2014 à 18 h 38 min POMPIGNAC a répondu avec... #

      Si j’ai bien compris Mme ou M. Raslebol pénètre dans les locaux de l’école le samedi après-midi et notamment samedi dernier. En avait-elle (il) l’autorisation ? Qui est-elle (il) pour s’introduire ainsi dans ces locaux quand l’école est fermée ? Comme en dehors des temps scolaires l’école est sous la responsabilité de la mairie, il faut une autorisation du maire pour utiliser ces lieux. Pouvez-vous montrer cette autorisation ? Avez vous participé à une activité tous ces samedi qui vous a habilité(e) à utiliser les locaux de l’école ? Sinon il faudra se résoudre à conclure que Mme ou M. Raslebol escalade les portails pour entrer en catimini dans l’école et pour venir surveiller le travail des élus à la mairie.

  4. Le 31 mai 2014 à 10 h 12 min Democratie a répondu avec... #

    Et Mr Pompignac, simple administré, selon lui, comment fait-il pour s’introduire en mairie en dehors des heures d’ouverture pour écrire ses commentaires ?. Aurait-il l’accord du maire ?

    • Le 1 juin 2014 à 10 h 41 min POMPIGNAC a répondu avec... #

      On voit bien là le fonctionnement de ce genre de personnes : omettre les infractions, même les plus graves, quand ils sont commises par des « amis » et croire naïvement toutes les rumeurs, même les plus idiotes, quand elles s’attaquent aux « ennemis ». C’est quoi ce truc ? S’introduire en maire en dehors de heures d’ouverture pour écrire des commentaires ? Mais c’est encore du beau délire, une blague montée de toutes pièces. Belle méthode et qui a amené à l’échec aux élections ! Car il y a de fortes chances que ce M. Démocratie fasse partie des battus à plate couture des dernières élections. D’où lui viendrait tant de haine sinon ?

Ajouter votre réponse

Where to locate Cut-rate Ra... |
Editorial Cartoons Water Po... |
Fifacoinskwv |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ON-LINE News channel
| ON-LINE News channel
| Ways to raise your web prod...