HUMOUR

Tant que les corbeaux ne s’envoleront pas…

Puisque ce mandat s’est mis à l’heure du tourisme,
profitons-en pour faire un petit tour du côté de l’Angleterre…

la Tour de Londres !

tourlondres
Un peu d’histoire

La Tour de Londres fut construite au début du 11ème siècle par Guillaume le Conquérant. Elle fut considérée comme un symbole de l’oppression infligée à Londres par la classe dirigeante. Agrandie durant le 13ème siècle, elle devint la forteresse telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Autrefois célèbre en raison des nombreux opposants du roi qui y furent emprisonnés, torturés et tués, la Tour était également résidence royale : plusieurs rois y ont vécu, surtout pendant des périodes instables, lorsque le donjon semblait être beaucoup plus sûr que le palais de Westminster.
Aujourd’hui, l’attraction la plus populaire de la Tour est la célèbre collection des Joyaux de la Couronne.

Voilà donc l’endroit où les malheureux neveux de Richard III furent emprisonnés, où Anne Boleyn fut décapitée… La Tour de Londres compte en effet de nombreuses histoires macabres et d’étranges superstitions…

 

La légende des corbeaux

Une légende ancienne prétend que la Tour de Londres et la monarchie britannique s’effondreront lorsque les corbeaux  disparaitront du célèbre édifice.

La légende commence avec l’astrologue de Charles II, John Flamsteed. Celui-ci se plaignant auprès du roi de la présence incommodante de ces oiseaux, le roi décida de les abattre, mais après avoir eu connaissance de la légende, il s’en retint. La légende raconte en effet que sans ces oiseaux dans la tour, la Tour de Londres s’effondrerait avec son royaume.
Pour éviter cette catastrophe, Charles II aurait décrété au XVIIe siècle que six de ces volatiles devaient y être gardés en permanence.

En réalité, ces corbeaux censés veiller depuis des siècles sur le destin de l’Angleterre, sont des hôtes récents : les premières traces de leur présence dans le monument remontent à la toute fin du XIXe siècle !

Aujourd’hui encore, au moins six corbeaux demeurent dans la tour. Un Yeoman Warder (nom des gardes de la Tour) tient le rôle particulier de ‘Maître-corbeau’ et s’occupe de les nourrir et de les soigner. Pour les empêcher de s’enfuir, les plumes d’une de leurs ailes sont coupées, ce qui déséquilibre leur vol, de sorte qu’ils ne s’éloignent pas de la Tour. Le Ravenmaster (maître des corbeaux) est le seul à pouvoir approcher les oiseaux !

Ces corbeaux de taille impressionnante, sont dotés d’une bague de couleur pour les distinguer, et portent aussi chacun un nom. Actuellement, les “résidents” se nomment : Hardey, Gwyllum, Odin, Hugin, Thor, Cedric et Muni.

Ces corbeaux sont bien nourris et se déplacent très peu. Hautement admirés, il n’en reste pas moins que certains sont “renvoyés” pour comportement inacceptable (règlement intérieur oblige !) Par exemple, George (nom d’un corbeau) a été transféré au Zoo Welsh Mountain parce qu’il se perchait sur les antennes TV.

 

Des corbeaux bien nourris et bien tenus
sont  les garants du maintien du pouvoir de Sa Majesté.

Tiens… ailleurs aussi ?  Qui sait ?!

  Ca reste à vérifier….but that’s another story !

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

Mots-clefs :, ,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Where to locate Cut-rate Ra... |
Editorial Cartoons Water Po... |
Fifacoinskwv |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ON-LINE News channel
| ON-LINE News channel
| Ways to raise your web prod...