REUNIONS PUBLIQUES

Analyse du premier tour

Unknown

Résultats et enseignements du premier tour

 

1/ Un premier point est indiscutable: avec une relativement faible abstention à 26% (par rapport au national) les Pompignacais ne renouvellent pas leur confiance au maire sortant.

Passant de 68% à 43% de suffrages exprimés , soit 423  voix  de moins qu’en 2008 le maire-sortant ne peut plus affirmer que son électorat est satisfait de son bilan !

Pour nous, élus démissionnaires, il ne s’agit évidemment pas d’une surprise. Pompignacais de longue date, nous avons vu évoluer la commune, ; et comme notre « confrère » de Pompignac.net l’écrit , notre super-héros , qu’il nomme « Super-Pompignac » , n’a pas transformé notre village en 6 ans . Loin de là , l’évolution a été sous son « règne » une spirale négative dont il faut maintenant sortir.

 

images-6

 Nous comprenons  le désappointement des colistiers de la liste CAP2020 dimanche soir, mais n’est-ce pas faute de les avoir prévenus ? Certains, il est vrai, sont de nouveaux arrivants à Pompignac, et l’ on ne peut nier leur dynamisme et leur envie de s’investir dans la gestion de notre commune. Nous leur recommandons de reconsidérer avec plus de discernement la mandature de Denis Lopez et d’en tirer les conséquences.

Quant aux deux autres listes, elles totalisent 56% des voix , soit 56% d’électeurs qui rejettent le système Lopez. Les pompignacais ont ainsi exprimé leur désir de changement. Si le même pourcentage s’appliquait aux abstentionnistes (ce n’est qu’une projection), cela signifierait que sur 2307 inscrits, 1291 âmes ne veulent plus entendre parler du maire-sortant. C’est bien qu’il y a un problème quelque part….

 

images-4

 2/ Comment expliquer un tel mécontentement aujourd’hui ?
Qu’a donc fait Denis Lopez (ou pas fait) pour être ainsi rejeté, alors qu’il présente un macro-bilan de 52 pages?

Serait-ce le fait que l’endettement par habitant soit passé de 740€/hab à 4080€/hab?

Serait-ce la non réalisation de certaines promesses comme l’aménagement du bourg ou l’accueil de nouvelles entreprises et commerces? Ou encore son obsession de bétonner le centre-bourg?

Serait-ce la diminution de l’enveloppe annuelle  des subventions aux associations passant de 30000€ à 16000€?

Serait-ce la fréquence de l’information passant de 12 à 1 bulletin municipal par an?

Serait-ce la désintégration de son équipe municipale perdant 50% des élus en route?

Serait-ce ses quatre condamnations judiciaires dont un délit pénal?

Seraient-ce les retards incessants dans la réalisation de chantiers pourtant simples comme le gymnase (mal réhabilité) ou les vestiaires du foot (4 ans de retard)?

Seraient-ce les nombreuses « incohérences » dans l’attribution de parcelles constructibles favorisant certains et pas d’autres , contre l’avis du commissaire-enquêteur dans la modification et dans la révision du PLU ?

Serait-ce l’opacité dans la communication des PV des conseils municipaux qui ont parfois mis 6 mois pour être diffusés , au prétexte d’un manque de personnel , alors que les charges en personnel ont explosé de 95% passant de 550000€ à 980000€?

Serait-ce le fait d’avoir exclu des conseillers municipaux en désaccord sur ses choix et ses méthodes, au point d’en appeler les gendarmes dans la maison du peuple?

Serait-ce le fait d’avoir rédigé un réglement intérieur du conseil municipal tel que la parole d’un conseiller pouvait être enlevée sur le champ par le Président selon son bon vouloir? 

Serait-ce les nombreux lettres ou courriels injurieux ou de menace adressés à des pompignacais contradicteurs?

Serait-ce l’isolement progressif de « Sa Majesté » dans le groupe des maires de l’intercommunalité?

Serait-ce l’emplacement sans concertation et la construction d’une école maternelle dont le budget faramineux de 6 millions d’euros pouvait permettre largement de construire un groupe scolaire complet, et d’éviter à nos enfants de traverser chaque jour, deux fois le centre-bourg pour aller déjeuner et ce, pour de très nombreuses années encore, qu’il pleuve ou qu’il vente?

Unknown-1

Le maire-sortant Denis Lopez :

- pour avoir rompu le dialogue avec ses concitoyens, oublié la concertation et la convivialité.

- pour avoir trompé leur confiance, et ignoré leurs réels besoins

- pour avoir bafoué la démocratie, avec une gouvernance d’un autre temps

- pour avoir surendetté la commune et l’avoir isolée de son environnement

a-t-il vraiment les aptitudes à diriger notre commune ?

Mérite-t-il un nouveau mandat de premier magistrat de la commune au risque de la plonger dans la faillite ?

 

images-1

Il s’agit donc maintenant de nous tourner vers des gens sérieux, raisonnables et respectueux de la population.

La liste de Francis Massé, comme celle de Hervé Clare, a proposé une autre « administration » de notre commune et un « renouveau » notamment dans les domaines de l’humain à savoir concertation, dialogue, communication, solidarité, mis en avant, afin de redonner aux pompignacais la DEMOCRATIE qu’ils méritent et non plus l’ETAT DANS l’ETAT !

Hervé Clare arrive derrière Francis Massé mais réalise un excellent score . L’alliance des deux hommes sera bénéfique au second tour ,et grâce au soutien de Hervé et de ses colistiers à la liste de Francis , les pompignacais ont toutes les chances de connaitre dimanche soir LE CHANGEMENT.

Nous, élus démissionnaires, engageons tous nos concitoyens, à voter massivement pour Francis Massé et ses colistiers dimanche soir, afin de retrouver le Pompignac que nous avons connu avant, plutôt que de mettre le cap sur la déroute  proposée par le maire-sortant.

 

images-7

 Retrouvons la lumière au bout du chemin

 

 

 

 

 

Mots-clefs :, ,

Les commentaires sont fermés.

Where to locate Cut-rate Ra... |
Editorial Cartoons Water Po... |
Fifacoinskwv |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ON-LINE News channel
| ON-LINE News channel
| Ways to raise your web prod...