GOUVERNANCE et PROBITE

Le « spectateur engagé » à Denis Lopez

« Depuis 30 ans, rien n’avait été fait à Pompignac« 
nous serine Denis Lopez.

 

 Un peu de décence !

Depuis le début de cette campagne notre candidat maire est sans cesse dans le dénigrement des élus qui l’ont précédé. Démarche que l’on peut qualifier de courante en début de mandature mais qui petit à petit doit laisser la place aux réalisations, positives ou négatives, qui elles aussi doivent être assumées et que le pouvoir en place peut et doit expliquer. Il n’y a aucune honte à admettre qu’on n’a pas réussi à atteindre tels ou tels objectifs. Au contraire on se grandit, on met à bas l’infaillibilité de l’élu mais pas forcément sa compétence. C’est ainsi et l’orgueil des élus les rend souvent autistes.

Pour ce qui concerne notre commune les choses vont plus loin. Nous sommes dans le déni le plus total. A écouter notre candidat maire rien ne s’est fait depuis trente ans, Pompignac vivait ‘’à l’âge de pierre’’. Les élus qui l’ont précédé ont été d’une incompétente totale.

Il peut y avoir des élus plus ou moins performants , je le concède, mais globalement la commune avance. Alors bien sûr nous avons notre nouvelle école maternelle, mais à un coût qui obèrera pour une période assez longue les finances de la commune.

Les avancées des communes ne se mesurent pas qu’en terme de réalisations mais aussi en terme de maîtrise des coûts. On ne peut pas simplement faire appel à l’impôt surtout en période de crise économique telle que nous la vivons. C’est ainsi, et il est tellement facile de jouer avec l’argent des autres. C’est une constante chez certains élus, à croire qu’un certain narcissisme leur font perdre le sens des réalités. Je rappelle qu’à Pompignac plus de 300 foyers ne sont pas assujetties à l’IRPP (impôt sur le revenu).

Mais pour en revenir aux élus passés envers lesquels notre candidat maire nourrit un sentiment proche de la haine, il y a là quelque chose de troublant. Si l’on se trouvait dans une situation de succession de mandat on pourrait comprendre la logique. Une logique toute freudienne où le fils oedipien veut tuer le père et tout ce qu’il représente. Mais non, ce n’est pas cela et le mystère restera entier. Notre candidat maire qui un jour sera forcément battu risque de subir les mêmes avatars qu’il aura peut-être du mal à comprendre.

Alors, s’est-il fait, à Pompignac, des choses ou pas ?

J’habite la commune depuis assez longtemps. Le premier sport que mon fils y a pratiqué était le football. Je me souviens, les matches se déroulaient sur le terrain de la cascade route de la Poste. Le caisson d’un ancien wagon servait de vestiaires et comme il n’y faisait pas chaud l’hiver un gentil membre du staff leur fournissait le remontant d’après match , du Cacolac.

En plus du foot il pratiquait le judo dans un local occupé par la suite par les voileries Bourdon.

 Puis, les choses ont évolué. On a vu se mettre en place la plaine des sports de Cadouin, son terrain de foot, les vestiaires, détruits par un incendie volontaire par la suite, les courts de tennis et son club house, la salle des sports, etc.

Et parallèlement ont émergé du centre bourg l’agrandissement de la salle arts et loisirs, la salle polyvalente, l’immeuble abritant les commerces . De plus a été acquise la maison des associations qui a été rénovée accueillant le PAGE et par la suite le RAM et plus encore que je ne détaillerai pas.

 A travers ces quelques lignes, j’ai une pensée toute particulière pour tous ces élus qui depuis quelque trente ans se sont succédés et qui, pour la plupart, ne sont plus en activité.

C’est leur faire injure que de dire que rien ne s’est fait durant toute cette période, cela montre le peu de considération qu’il porte à ses prédécesseurs.

Mais c’est aussi faire injure à la masse des pompignacais qui les ont suivis, ont cru en eux et en leurs réalisations. Je me répète, cela montre le peu de considération qu’il a envers ses administrés.

Que pense être notre candidat maire pour porter un tel jugement ?

S’il avait employé la modestie, qui est une arme terrible dans les mains d’un élu car elle le sublime, il en serait sorti grandi ; à contrario il a décidé de faire briller son CV et d’augmenter son égo déjà bien surdimensionné. Hélas dans le marigot ce n’est pas toujours le crocodile le vainqueur.

Qu’en tire-t-on ? Le bilan du candidat maire, qui ne le hausse pas à la place qu’il aimerait occuper, ce n’est pas l’ambition qui lui manque mais seulement la stature.

Pour conclure je veux rappeler cette citation de Blaise PASCAL : ‘’ c’est une maladie naturelle à l’homme de croire qu’il possède la vérité ; …’’ Opuscule sur l’esprit de géométrie’’.

« Le spectateur engagé »

Mots-clefs :, , ,

7 Réponses à “Le « spectateur engagé » à Denis Lopez”

  1. Le 17 mars 2014 à 20 h 06 min Conseiller 5 a répondu avec... #

    C’est au bout de la vieille corde qu’on tisse la nouvelle. (proverbe Sénégalais)

  2. Le 18 mars 2014 à 7 h 01 min MARSOUIN a répondu avec... #

    On verra bien, si les Pompignacais sont conscients que derrière la belle vitrine, le gérant à vider le magasin…..

    Proverbe Pompignacais

  3. Le 18 mars 2014 à 10 h 16 min POMPIGNAC a répondu avec... #

    Encore ces salades. Ce que le maire actuel déplore, c’est 13 ans d’inaction entre 1995 et 2008. C’est une telle évidence que personne ne peut le contester. Aussi il a fallu rattraper tous ces retards. Quant à la nouvelle école, personne ne peut nier que cela fait plus de trente ans que l’on en parle et que personne ne l’avait faite. C’est fait maintenant, et en seulement un mandat, avec tout ce qui a aussi été fait pour remettre le village en marche.

    • Le 18 mars 2014 à 11 h 05 min choco a répondu avec... #

      OUI MAIS A QUEL PRIX ?
      bâtiment présentant des fuites dans les toilettes, problème avec les puits de jour, bruit assourdissant dans le restaurant scolaire à l’heure du déjeuner,….et j’en passe
      oui cela a été fait ….dans la précipitation avec que très peu de concertation en ce qui concerne les modifications apportées aux bâtiments….pour le même prix, on aurait pu avoir un complexe scolaire entier avec restaurant scolaire….

    • Le 19 mars 2014 à 9 h 12 min Samsuffipa a répondu avec... #

      Comment pouvez vous savoir que cela fait 30 ans que nous attendons cette ecole? Ou étiez vous il y a 30 ans? Au Maroc? A Cauderan?
      Petit rappel, monsieur Pompignac ( non mais ce pseudo!!!): Avec 6000000 d’euros ( on est TRES loin des 1 600 000 annonces il y a 6 ans….) on pouvait faire une tres belle ecole primaire ( maternelle ET élémentaire) mais bon, n’est pas compétent qui veut….
      Rappel aux colistiers de tous bords: les lois de notre République veulent que les citoyens élisent UNE LISTE, qui a son tour élit le Maire. Bref, RIEN n’empêche, la,semaine qui suit les élections, de voter pour quelqu’un d’autre que pour M. Lopez…. Et ne venez pas nous parler d’ambition, quoique, ça on ne peut le nier, vous connaissez!

  4. Le 18 mars 2014 à 12 h 39 min conseiller6 a répondu avec... #

    Un peu de décence M. POMPIGNAC maire…votre orgueil vous aveuglerait-il à ce point ?
    De 1995 à 2008, il s’agissait de Denis Elissalde, un homme attaché à des principes et des valeurs HUMAINES que vous n’avez pas : dialogue, écoute, jovialité, respect des pompignacais… sans compter sa volonté et sa réussite (!) à maintenir une gestion saine et des taux d’imposition qui ne pèsent pas sur les budgets des pompignacais, attachement à la convivialité et à une vie associative forte…. il avait mûri aussi le projet CALEC prêt à démarrer en 2008 mais qui n’aura pas vu le jour et dont la propriété en question n’a pas été entretenue par votre faute (gestion désastreuse des finances)…tout comme les autres bâtiments de la commune.

    « faire » n’est pas forcément quelque chose de visible, M. Pompignac maire, il n’y a pas que les réalisations MATERIELLES qui font les bons élus. C’est plus souvent dans les choses simples et vraies que l’on reconnaît les grands hommes et dans lesquels les électeurs aiment à se reconnaître.

  5. Le 19 mars 2014 à 7 h 16 min TARTARIN a répondu avec... #

    Hier soir, j’ai assisté à une tentative de réunion publique…..A la sortie, certains qui étaient venus voir cette fameuse liste sorti au dernier moment, construite dans la hâte, Nous voulions savoir pourquoi une 3° liste. Car, une liste d’opposition au Pharaon sortant existe déja, et, elle, bien structurée, je site celle de « la force du renouveau » du Pompignacais Francis Massé.
    Je crois avoir compris. Je pense que certains « Claristes » têtes de liste, tentent une entente au soir du 1° tour, pour se retrouver adjoints au conseil municipal, et prendre les émoluments affectés à cette fonction.
    Pharaon ? Une fois de plus, vous voyez bien, en découvrant le 52 pages, couleurs, papier glacé (etc…) dans vos boites aux lettres. Ses moyens sont grands ? Alors un Mr de l’assistance (époux d’une conseillère municipale) a déclaré que les colistiers participaient aux frais de campagne.
    C’est leur problème….
    Mais 52 pages, (truffées de mensonges) pour nous faire comprendre que lui c’était mieux que les autres…… et qu’il fallait lui faire confiance, pour dépenser l’argent …..et mettre la commune, sur le cul…
    Certains Maires de grandes villes, n’ont pu le faire…. J’ai aussi, entendu dire qu’une autre parution , allait nous être distribuée avant le 30 Mars.
    Mais où allons nous ? Pompignac (ruiné) c’est pas une ville de 350 000 habitants.
    Méfiez vous, il parait qu’il veut faire construire une pyramide, dans le centre bourg. Ne riez pas…. Il en est capable…
    A mon avis; Il n’est pas bien….

    Enfin, si vous voulez être complice, votez pour DL
    Si vous avez compris où est l’intérêt de la communes et celui des administrés, Votez Francis Massé….

Ajouter votre réponse

Where to locate Cut-rate Ra... |
Editorial Cartoons Water Po... |
Fifacoinskwv |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ON-LINE News channel
| ON-LINE News channel
| Ways to raise your web prod...