FLASH INFO - DIVERS

Francis Massé – Sud Ouest du 8/03/14

Il y avait bien longtemps que nous n’avions vu un article sur Pompignac dans le Journal Sud Ouest

Journal papier à découvrir sur :

http://francis-masse-pompignac2014.fr/interview-de-francis-masse-sur-le-journal-sud-ouest/

FrancisMasséSO

http://www.sudouest.fr/2014/03/10/pour-retrouver-la-serenite-1485559-1761.php

CHRISTIAN BOISSON
c.boisson@sudouest.fr

Francis Massé a été élu à Pompignac de 1995 à 2008 en tant que conseiller municipal. Viticulteur sur la commune, il y est né et y a toujours vécu. La famille Massé est installée au château Queyssard depuis 1952. Marié, deux enfants, Francis Massé se présente à la tête de la liste sans étiquette La force du renouveau.

« Sud Ouest ». Pourquoi avez-vous décidé de briguer la mairie ?

Francis Massé. Il est primordial, déjà, de restaurer un climat de mieux vivre ensemble à Pompignac, très fortement dégradé depuis 2008, à l’arrivée de la municipalité actuelle. D’autre part, Pompignac détient le triste record de la deuxième commune la plus endettée par habitant de Gironde. Enfin, il est impératif de renouer des rapports de confiance entre les associations et la municipalité. J’ai donc décidé de me présenter pour prendre les choses en mains et stopper cette hémorragie. Enfant de Pompignac, je n’ai jamais connu une telle situation dans ma commune.

On vous sent très critique envers la municipalité sortante.

Oui, en effet. Sur le bilan des six dernières années, le résultat est consternant. La gestion des projets a été irresponsable et irraisonnée. J’en veux pour exemple parmi bien d’autres, sur le secteur associatif notamment, la reconstruction des vestiaires du foot que la municipalité a mis cinq ans à rétablir et la salle de sports qui attend toujours son isolation depuis six ans.

Mais il y a plus grave encore. La municipalité a laissé se dégrader notre patrimoine communal avec l’exemple de la propriété de Cadouin, destinée au départ à divers services communaux, laissée en total abandon.

Sur le plan économique, le bilan est désastreux. En six ans, aucune installation d’entreprises et de commerces sur la commune.

Parlons aussi de la zone du Clouet qui devait voir s’installer une pépinière d’entreprises. A ce jour, pas une seule ne s’est implantée.

Comment selon vous en est-on arrivé à une telle situation ?

C’est la gestion insensée du maire actuel qui en est la cause. Les preuves ne manquent pas à l’image des dix démissions enregistrées durant ce mandat. Comment expliquez-vous que tous les membres de la commission des finances aient tous démissionné sans exception ? Aucun d’entre eux n’a accepté de cautionner la mégalomanie du maire qui de plus les tenait à l’écart de ses décisions. Le maire, n’écoutant que ses ambitions personnelles et irraisonnées fait cavalier seul depuis le début et a entraîné ainsi la commune dans une situation de surendettement totalement démesurée.

Si vous êtes élu, comment comptez-vous diriger ?

Pour moi, le domaine le plus important c’est l’humain. Nous allons recréer une nouvelle dynamique tournée vers l’échange et la convivialité. L’humain doit retrouver sa place au centre de la vie communale.

Sur le plan financier, nous avons le devoir impératif de réduire l’endettement phénoménal de la commune en renégociant les prêts, en vendant des terrains destinés à l’habitat et aux zones d’activités et en mutualisant certains services dans le cadre de l’intercommunalité. Il est primordial de retrouver la sérénité qui fait totalement défaut dans le contexte actuel.

Quels sont vos projets pour Pompignac ?

Nous voulons faire du centre bourg un lieu de vie avec une urbanisation cohérente et en harmonie avec le vieux bourg, tout en préservant l’aspect paysager de la commune. Nous maintiendrons toutes les activités de la salle arts et loisirs dans le centre bourg. Nous allons améliorer et sécuriser la circulation piétonne avec la création de trottoirs et réorganiser la circulation routière.

Nous mettrons également tout en œuvre pour conforter les commerces et activités existantes et relancer l’activité économique en attirant des entreprises. Pompignac ne doit pas être une commune dortoir. Toutes nos réalisations s’appuieront sur les compétences d’un architecte urbaniste.

Qui compose votre équipe ?

Elle est représentative de tous les quartiers de Pompignac. Tous les milieux socioprofessionnels y sont représentés dont les tranches d’âges vont de 29 à 75 ans pour associer jeunesse et expérience au service des Pompignacaises et des Pompignacais.

 

Mots-clefs :, ,

2 Réponses à “Francis Massé – Sud Ouest du 8/03/14”

  1. Le 8 mars 2014 à 20 h 55 min WINOMA a répondu avec... #

    En vous lisant, nous pouvons en déduire que si les POMPIGNACAIS le décident , le pragmatisme et la simplicité devraient succéder à l’arrogance et à l’aventurisme pour la conduite des affaires de la commune.
    N’est-ce pas la seule voie pour redonner à la commune les clés du progrès et de la modernisation à Long terme.

Where to locate Cut-rate Ra... |
Editorial Cartoons Water Po... |
Fifacoinskwv |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ON-LINE News channel
| ON-LINE News channel
| Ways to raise your web prod...