FLASH INFO - DIVERS

Bientôt dans vos boites aux lettres

 

Bientôt … Le QUIZZ 2013 !

« Le maire (nous) explique …

compétences, probité, désintéressement. »

(Références à l’article de Sud Ouest du 18/10/2013)

quizz2

En cette période de Noël,
nous espérons donc qu’il saura vous divertir, amuser vos amis ou voisins,
ou franchement faire « s’écrouler de rire » la famille
autour du sapin et du feu de cheminée !!!

Mots-clefs :, , , , ,

4 Réponses à “Bientôt dans vos boites aux lettres”

  1. Le 22 décembre 2013 à 10 h 30 min Quoi Penser a répondu avec... #

    Vous vous présentez comme des personnes soucieuses du bien de Pompignac. J’espère donc que vous mettrez en ligne mon message afin de donner aux pompignacais qui parcourent votre site la possibilité de se forger une idée vraie issue d’échange et d’opposition d’idées.
    Voici mon propos : J’ai reçu dans ma boite aux lettres hier un tract-quizz que je qualifie de déplacé. En effet, vous agressez des personnes qui ont œuvré pour notre village. Des choses bien ont été accomplies tout de même : école, bus de ramassage scolaire, city stade, voiries, protection des terres agricoles grâce au PLU….. On ne peut pas tout jeter à la poubelle !.
    Vous critiquez les personnes et non les actions. C’est grave et les conséquences personnelles peuvent être dévastatrices. Y avez-vous pensé ?

    Vous faites le jeu de la liste de l’opposition qui se constitue. Pourquoi pas, ceci est votre droit. Et il est bien qu’il y ait une opposition cela permet de donner le choix et d’éviter les dérives
    Mais je trouve que, par ce tract, vous n’aidez pas les pompignacais à réfléchir. Pour exemple, vous critiquez un propriétaire foncier membre de la liste. Que pensez vous des personnes de la liste opposante qui se présentent, entre autre, pour faire passer leurs terrains agricoles en constructibles ? Vous le savez très bien mais n’en parlez pas ! Pourquoi ? Vous pouvez inciter des pompignacais à voter contre le maire sortant pour une liste qui n’apportera pas mieux que ce que vous critiquez. Le soit disant « bétonnage » que vous refusez avec le maire aura lieu avec d’autres sur des terres agricoles. N’est-il pas mieux de développer le centre bourg et de garder notre verdure en périphérie ?
    De plus un membre signataire de votre groupe d’élus démissionnaires n’a-t-il pas eu des déboires et une condamnation en justice pour des faits néfastes à notre village ? Je vous rappelle le lien vers l’article de Sud-Ouest http://www.sudouest.fr/2011/04/05/fin-de-partie-a-pompignac-362611-3043.php. Avez-vous oublié ? Vous accusez les conseillers restants de tous les maux mais qu’en est-il de la probité et du désintéressement de certains d’entre vous ?

    Voilà je souhaitais vous faire part de mon émoi. Je suis très neutre vis-à-vis de votre action, j’attends juste qu’elle m’apporte des clés de réflexion pour le bien de notre village que j’habite depuis peu.

    La diffusion de mon message sur votre site sera une preuve de votre honnêteté et de votre engagement pour le bien des pompignacais. Merci donc de ne pas censurer mon message.

    • Le 25 décembre 2013 à 7 h 08 min isambart a répondu avec... #

      Madame, Monsieur,

      Je souhaite répondre en mon nom à votre commentaire, et seulement sur la partie qui me concerne. Vous avez cité un article du journal sud-ouest mais je ne suis pas certain que vous l’ayez lu attentivement. En effet premièrement cet article mentionne une lourde peine requise par le procureur et non le jugement définitif, qui heureusement, après appel, a été bien plus clément.
      Ensuite les allégations sur cet article si vous y regardez de près sont superficielles et confuses. Je ne sais pas si vous avez déjà été confronté à la justice française (dans la négative je ne le vous souhaite pas) , mais il existe des procédures assez complexes concernant l’appréciation par les juges des erreurs concernant la mise en œuvre d’un marché public par un élu. Je ne vais pas à ce stade rentrer dans les détails car je ne connais pas votre niveau de compétence sur ce sujet , mais je me tiens a votre disposition pour vous expliquer par le menu les tenants et aboutissants de cette affaire ; je m’en ferais même un grand plaisir car cela me donnerais aussi l’occasion de vous donner des éléments de jugements pertinents sur la personnalité du maire de Pompignac. Encore faut-il que vous souhaitiez ouvrir grands vos yeux et vos oreilles.
      Pour en revenir à cette affaire de marché public montée en épingle par Denis Lopez pour me retirer ma délégation de premier adjoint, non pas pour les risques encourus par lui ou la commune (désolé de vous décevoir) mais pour écarter un adjoint contestataire du mode de gouvernance d’une tête de liste appréciée initialement mais se révélant être par la suite un autocrate de premier ordre (et bien plus que cela , mais je dois faire attention à la diffamation…). Le pouvoir peut changer un individu cela est bien connu, mais en l’occurrence ce ne fut pas le cas , la vraie personnalité existait, mais soigneusement cachée.
      Sachez que après recherche par mon avocat et moi-même, il s’est avéré qu’en France jamais un maire n’avait porté plainte au procureur contre son premier adjoint pour une (petite, pour ne pas dire minuscule) affaire de marché public : et oui c’est une première ! On innove à Pompignac… Sachez également que si tous les marchés publics dans les petites commune de moins de 3500 habitants (c’est un standard) étaient passés au crible dans les fourches caudines de la justice , celle-ci croulerait sous les dossiers car les erreurs sont fréquentes principalement par manque de compétence et de moyens dans la mise en œuvre de procédures réputées complexes. De plus cette affaire a eu lieu trois mois après notre entrée aux affaires en l’absence du secrétaire général ayant préféré quitté le navire , pour des raisons que vous pouvez imaginer (posez lui la question si vous le voyez, il est Pompignacais), et en l’absence également de l’agent territorial titulaire chargé des marchés publics. Ceci étant les juges ont tranché en première instance comme en appel , mais heureusement pour moi n’ont pas suivi la requête (autant disproportionnée qu’injuste ) du procureur de la république. Je vous ferai lire si cela vous intéresse le mémoire de trente pages de mon avocat sur cette affaire et peut-être y verrez vous les choses sous un autre angle.
      Il faut savoir que les juges du pénal , donc au tribunal correctionnel , ne sont pas des spécialistes des procédures de marchés publics, comme le sont ceux du Tribunal administratif, et sont réputés pour avoir « la gâchette facile », mais manque de chance je n’étais qu’un « petit poisson ».
      Voyez plutôt : je fais exécuter 100 metres de cloture rigide au 1, chemin de Martinot , maison de Madame Dauche, par une petite entreprise locale que je connaissais, bien placée en prix, avec de surcroit la bénédiction du maire. Cette clôture, cinq ans plus tard est toujours debout et bien visible ; passez-y donc , tout le monde le sait au village. Que croyez-vous ? Qu’il y a sur un si petit marché, prise illégale d’intérêt, conflit d’intérêt, détournement de fonds, enrichissement personnel, comme l’aura fait croire le maire pendant des années ? Pire, même vous vous pensez que cette action est , je vous cite : « néfaste pour le village » : c’en est à la fois tragique et comique. La désinformation du maire entretenue par des journalistes davantage intéressés par le scandale que par l’investigation, devrait suffire à vous faire sourire aujourd’hui de cette remarque autant inopportune qu’inappropriée, et que vous avez faite sur notre blog : « néfaste pour le village », mais en quoi ?. Ceci davantage par méconnaissance du sujet que par méchanceté, j’en suis convaincu, car de par la tournure de votre message il me semble que vous êtes quelqu’un de censé et d’objectif, qui cherchez à comprendre plutôt qu’à juger précipitamment.
      Posez-vous alors la question de savoir pourquoi un conseil municipal fort de 22 conseillers municipaux en avril 2008 réunit aujourd’hui 8 à 9 présents en séance du conseil ! C’est ce qui s’appelle faire le vide autour de soi, et le maire de Pompignac a maintenant tout le mal du monde à ne faire porter tout ce fiasco que sur mes seules épaules…
      Enfin, si vous pensez qu’avoir été cité une fois en correctionnelle met en jeu la probité, comme vous le sous-entendez dans votre commentaire, comment jugez-vous les deux condamnations de Denis Lopez également par le Tribunal Correctionnel en 2010 et 2011, et sa sanction par le Tribunal Administratif en 2013? Le saviez-vous seulement ? Les détails des condamnations du maire seront bientôt en ligne sur notre blog, car il est capital que la population du village soit complètement informée sur les agissements d’un premier magistrat qui se prétend blanc comme neige…alors qu’il a lui-même commis des délits ! Vous pourrez apprécier comme tout Pompignacais, le regard que les juges du Tribunal correctionnel ont porté sur les actes de Denis Lopez à mon égard , notamment suite à son courrier diffamatoire du 7 février 2008. Vous y découvrirez une personnalité qui certainement vous surprendra.
      Je peux comprendre que notre « tract-quizz » comme vous le citez, porte préjudice à certains des quelques élus restant, qui comme nous consacrent ou ont consacré du temps et de l’énergie au service de notre commune. Mais pourquoi les épargner ? Ai-je été épargné ?
      Vous êtes un (une) citoyen (ne) qui cherchez à vous faire la bonne opinion avant de voter et d’engager la commune pour six nouvelles années, et je comprends votre émotion et vos doutes .Je vous enjoins à venir discuter ouvertement avec nous , car les échanges épistolaires ne suffisent pas. Nous nous ferons un plaisir de répondre à vos questions et de tenter de vous convaincre, sans préjuger de votre décision finale.
      Alors je l’espère, à bientôt, et d’ici là passez d’excellentes fêtes de fin d’année avec vos proches.
      Je reste à votre disposition.
      Luc Isambart
      56, route de la poste. Pompignac
      baskalis@orange.fr

    • Le 28 décembre 2013 à 9 h 31 min winoma a répondu avec... #

      Fausse neutralité pour QUOI PENSER.
      Vous vous présentez comme un POMPIGNACAIS de fraîche date et prétendez vous exprimer avec neutralité.
      Comment peut-on être un récent POMPIGNACAIS et être aussi flatteur sur le bilan de ce qui reste de l’équipe municipale tout en passant sous silence le surendettement de la commune ?
      Comment prétendre être neutre et prendre position dans des échanges internes d’une équipe municipale en décomposition ?
      Comment porter de jugements de valeur sur un dossier de justice et bizarrement passer sous silence ceux qui concernent le premier magistrat?
      Comment peut-on engager un procès d’intention sur une éventuelle liste concurrente du maire si on est dans la stricte neutralité ?,
      Désolé, je ne crois pas que vous connaissez la définition de la neutralité !!!!

  2. Le 22 décembre 2013 à 14 h 37 min conseiller3 a répondu avec... #

    Monsieur, Madame,
    Nous ne pouvons que vous remercier pour ce commentaire intéressant sur votre vision de notre action présente et citée « tract-quizz », et sur votre vision actuelle du paysage « politique » de notre commune.
    Il montre votre souci citoyen de chercher à comprendre cette situation politique « délicate et compliquée » à la veille d’élections capitales pour l’avenir du « village » et le bien être de ses concitoyens. Et nous ne pouvons que vous en féliciter.
    Mais, il nous montre aussi que nous, conseillers élus puis démissionnaires, nous devons d’avoir encore et toujours plus la nécessité et l’exigence d’expliquer nos paroles et nos actes en l’occurrence …
    Ainsi, en réponse à vos préoccupations, nous ne manquerons pas de le faire très prochainement dans un article sur notre blog et bien sûr de les assumer en temps voulu.

Ajouter votre réponse à conseiller3

Where to locate Cut-rate Ra... |
Editorial Cartoons Water Po... |
Fifacoinskwv |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ON-LINE News channel
| ON-LINE News channel
| Ways to raise your web prod...