DEMISSIONS, GOUVERNANCE et PROBITE

La mise au point des élus

Article du journal Sud Ouest en date du 2 nov. 2013
faisant suite aux déclarations de Denis Lopez (Sud Ouest du 18/10/13)

 

La mise au point des élus dans DEMISSIONS cb1cb2 Démocratie dans GOUVERNANCE et PROBITEcb4 Denis Lopezcb5 élusA lire sur : http://www.sudouest.fr/2013/11/02/la-mise-au-point-des-elus-1217714-3043.php

Mots-clefs :, , , , , , , ,

5 Réponses à “La mise au point des élus”

  1. Le 15 janvier 2014 à 8 h 42 min Bernard Le Lann a répondu avec... #

    Bonjour,

    Tout d’abord je vous souhaite une bonne et heureuse année 2014.

    Je comprends tout à fait les motifs de la démission des 7 élus et je les respecte, mais je souhaiterais savoir pourquoi ils ont attendu si longtemps, soit à peine 6 mois avant les élections municipales.
    En effet, au vu les motifs exposés, je pense qu’ils auraient pu démissionner bien plus tôt, dois-je donc en conclure qu’il s’agit d’un choix délibéré afin d’être plus efficaces dans la préparation de ces élections et éventuellement celle d’une liste de candidats ?

    Merci pour votre réponse
    Bien à vous

    Bernard Le Lann

    • Le 16 janvier 2014 à 10 h 56 min conseiller6 a répondu avec... #

      Bonjour Monsieur et merci de vos bons voeux.
      Nous vous souhaitons de même une bonne année 2014.
      Le Conseil Municipal conduit par Monsieur Lopez compte en réalité 10 démissions + 1 décès.
      Petit rappel des faits…
      L’hémorragie débute en 2009 avec la création du Groupe Démocratie Communale par 4 élus qui démissionneront en avril 2012, après cette déclaration commune : http://pompignacpourunengagementcitoyen.unblog.fr/demissions/groupe-democratie-communale/
      D’autres élus (qui démissionneront plus tard) espèrent encore stopper la politique désastreuse du maire.
      Mais nos craintes se confirment au fil des mois : des votes d’autorisations d’emprunts à n’en plus finir ; la mise sous surveillance de la commune par la Cour des Comptes ; une école maternelle dont le maire tente de cacher le coût encore aujourd’hui jusque dans la Presse locale et lors de sa 1ère réunion publique (5 437 853,44 € au Conseil Municipal du 22/07/13 et non 4 058 114,99 € comme annoncé dans le journal SO du 9/11/13) ; une gestion communale autocratique, etc
      Au cours de l’année 2013, 6 autres élus démissionneront, l’un faisant part au maire de sa désapprobation de ses  » méthodes (trop) personnelles et unilatérales de gérer les affaires communales, en mettant trop souvent les conseillers devant le fait accompli, en réunion de bureau et en conseil municipal », un autre déclarant que « la limite du supportable est franchie ». (voir courriers de démissions en haut du blog).
      En octobre 2013, l’échéance de la mandature approchant à grands pas et le danger d’une réélection de M. Lopez pesant sur l’avenir de la commune (endettement, hausse d’impôts importante (en 2015 car il retardera ce qui doit nous tomber dessus !), bétonnage du centre bourg, mensonges), 8 des 10 démissionnaires se regroupent pour alerter la population via ce blog et quelques courriers.
      OUI il y a urgence à faire prendre conscience aux pompignacais de la gravité de la situation, à leur ouvrir les yeux sur les priorités qui ne sont pas ce « projet de chemin doux » rabaché comme « projet-phare » au cours de la réunion publique de M. Lopez.
      OUI il y a urgence de s’informer sur la santé financière de la commune, sur la dégradation du tissu associatif (disparition de la fête omnisport, du jumelage avec Lerin en Espagne, du journal communal dans lequel les associations sportives et culturelles avaient la possibilité, lors des précédentes mandatures, d’informer les pompignacais sur la vie du club, les tournois, etc… et sur lequel M. Lopez a la main-mise puisqu’il en est l’unique rédacteur, etc)
      POMPIGNAC est aujourd’hui à l’image de la triste « comédie » que l’on nous a jouée lors de la réunion publique du 13 janvier : des acteurs tristes, un programme réchauffé, un discours soporifique, un temps de questions dérisoire au regard du temps de parole du maire et de ses affidés….
      Que certains d’entre nous (des 8 élus) aient le projet de se présenter lors des prochaines élections est possible… dans ce cas, nos lecteurs en seront les premiers informés. Toujours est-il que nous nous battrons jusqu’au bout pour dévoiler la vérité, non uniquement pour « critiquer » mais aussi en vue de redonner à Pompignac un nouvel élan dans le respect de chacun.
      Cordialement,
      le groupe des élus

  2. Le 20 janvier 2014 à 12 h 53 min Bobby Ewing a répondu avec... #

    M. Bernard Le Lann… Ou quand l’opposition de M. Lopez pose une question à l’opposition de M. Lopez…
    Cela ne s’appelle plus un « commentaire » mais de la « manipulation médiatique ».

    • Le 25 janvier 2014 à 9 h 43 min Bernard Le Lann a répondu avec... #

      Bonjour,

      En quoi le fait de poser une question légitime – « les démissionnaires vont-ils constituer une liste ?  » – question posée sous mon propre nom, et non pas sous un pseudo, est-il de la manipulation médiatique ?
      J’aimerais bien que M. Bobby Ewing développe son argument.

      Merci en tous cas pour la réponse du groupe des élus démissionnaires.

      Bernard

      PS: je parlais par erreur des 7 démissionnaires au lieu des 8, peut être sous l’influence de la notion de « groupe des 7″ ou autres titres de films ou d’ouvrages où apparait cette notion de groupe de 7 , ou même ma propre fratrie… J’ai corrigé sur mon site web.

      • Le 6 février 2014 à 15 h 04 min Bernard Le Lann a répondu avec... #

        Pas de réponse de Bobby Ewing, il est peut-être rentré à Dallas …

Ajouter votre réponse

Where to locate Cut-rate Ra... |
Editorial Cartoons Water Po... |
Fifacoinskwv |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ON-LINE News channel
| ON-LINE News channel
| Ways to raise your web prod...